A la sainte Brigitte, je vous quitte

Vous vous souvenez de ça ? :

C’était un instant de curieuse poésie, juste avant que l’écran ne s’éteigne, en attendant le lendemain…

Ce blogue va faire un peu la même chose. Non que je sois en vacances, mais en ce moment je n’ai plus la petite étincelle qui m’aide à dessiner. Je ne suis pas comme les écrivains romantiques, moi, j’ai besoin d’être heureux pour dessiner convenablement.
Plus de lumière, plus de dessin, vous conviendrez que c’est logique et qu’en conséquence il vaut mieux tirer le rideau.

Allez, prenez soin de vous, et on se retrouve bientôt.
Je vous embrasse.

 

Publicités

A propos L'amiral

Dessinateur de presse. Ex Le Plus de l'Obs. Dessine actuellement pour Pleine Vie. Caricaturiste tout terrain (fêtes, festivals, mariages, anniversaires, comités d'entreprise, séminaires, conférences...)
Cet article, publié dans La vie l'humour les vaches, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A la sainte Brigitte, je vous quitte

  1. D. dit :

    « J’aurais un grand chagrin si tout ce qu’il y a d’art en toi demeure en l’état de puissance latente et ne se réalise pas dans la plus riche des matières »
    (P. Dupuy à M. Genevoix)

Les commentaires sont fermés.